Myst Spiritisme
Bienvenue sur le forum de Myst Spiritisme

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté en vous inscrivant (votre présentation sera alors obligatoire sur le forum pour pouvoir participer).

Au plaisir d'échanger avec vous
Administrateurs

Myst Spiritisme

Forum ésotérique sur les esprits, l'astral, les médiums, le spiritisme, les anges gardiens, les énergies, les chakras, le magnétisme et les guérisseurs. Aide gratuite
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» Les runes, Dossier.
Lun 23 Avr - 18:26 par philippe2265

» ancrage
Dim 22 Avr - 12:08 par Ananta

» Question moon18
Dim 22 Avr - 12:02 par moi1981

» Abbaye de la Grainetière [Vendée]
Dim 22 Avr - 9:10 par Vivant

» Contre la gastro
Sam 21 Avr - 18:23 par Idhania

» prière
Dim 15 Avr - 10:34 par Ananta

» la polarisation des pierres des lieux sacrés
Sam 14 Avr - 11:17 par amthium

» Vos astuces pour gérer votre médiumnité et votre vie personnelle
Mer 11 Avr - 14:05 par Oraia

» renseignement sur une prière
Ven 6 Avr - 21:09 par philippe2265


Partagez | 
 

 Cham des Bondons [Lozère]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ananta
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 2012
Age : 46

MessageSujet: Cham des Bondons [Lozère]    Dim 25 Fév - 14:12

Un petit zoom sur le 2ème site regroupant des monuments mégalithiques en Europe après les alignements de Carnac en Bretagne.
Nous devrions aller le visiter cet été, nous ne manquerons pas de réaliser un reportage sur ce site.

Very Happy



La Cham des Bondons est un plateau calcaire d'une dizaine de kilomètres carrés s'étendant au sud-ouest du mont Lozère, à une dizaine de kilomètres de Florac, dans le département de la Lozère. Ce plateau tient son nom du mot occitan local Cham (plateau ou causse) et de la proximité de la commune des Bondons. Ce site fait partie du parc national des Cévennes.

Avec ses 154 menhirs de granit, le site constitue la deuxième concentration de monuments mégalithiques en Europe après les alignements de Carnac en Bretagne. On estime que la mise en place de ces pierres doit se situer entre la fin du Néolithique et l'âge du bronze. Il s'agit en fait du plus ancien monument humain en France après les premiers tumulus de Bougon.
Il comprends également 3 dolmens, 30 tertres funéraires et des vestiges d'habitats.

Les menhirs sont pas disposés en longs alignements du Type Carnac en Bretagne ou disposés en cercles parfaits comme sur le causse de Blandas dans le département du Gard. Les plus grands menhirs sont souvent sur des buttes mais là encore ce n'est pas une généralité. On trouve un grand nombre de menhirs seuls, des menhirs par paires et plus rarement en ligne de trois. Des demi-cercles et de vagues cercles (cromlechs) se dessinent dans le second regroupement de la Fage et celui de la Baraque de l'air.

Les menhirs proviennent du socle granitique du mont Lozère. Quelques uns de ces menhirs dépassent les 5 mètres et pèsent plus de 10 tonnes. L'altitude moyenne de la zone avoisine les 1200 mètres d'altitude.

Ce site recèle également une curiosité géologique : deux mamelons de marnes noires ayant résisté à l'érosion et dominant la vallée du Tarn, le Puech d'Allègre et le Puech de Mariette, ensuite renommés Truc de Miret et Truc des Bondons. Ces puechs (du latin podium, terre élevée), comme on les appelle, seraient issus selon la légende de la boue tombée des sabots de Gargantua.
(Wikipédia)

Plan du site :


Pour y aller :

On rejoint la Cham des Bondons par le village du Pont-de-Montvert en allant via la route D35 en direction du hameau de Runes célèbre pour sa cascade. On peut aussi emprunter la route N106 qui traverse Florac et se dirige vers le nord vers Mende, puis en bifurquant sur le causse de Sauveterre au niveau du col de Montmirat. De Mende, l'accès vers la Cham des Bondons est aussi très facile. Un parking sert de point de départ à deux circuits de randonnée proposés par l'office de tourisme.

Coordonnées : 44° 24′ 00″ nord, 3° 36′ 00″ est


l'un des chemin de visite.

Les relevés : (Adolphe Landspurg)

En direction du chemin vers les montagnes jumelles se situe un menhir en granit rose levé sur le haut d'une colline. Il a été levé sur un croisement de 2 cours d'eau souterrains. Les relevés à l'emplacement du menhir indiquent une vibration très puissante de 400 000 unités HLV sur le plan II (positives), un rapport cosmo tellurique de 3/3, un pourcentage de magnétisme de 100%. La vibration couleur vert positif magnétique indique que nous sommes bien sur un ancien lieu sacré.
D'autres relevés permettent de dater le premier culte marquant à 1921 av JC, et le second culte marquant à 421 av JC.
Non loin, un amas de pierre semble correspondre à un lieux d'ancienne sépulture.

LES 2 MONTAGNES JUMELLES :



Relevés (Adophe Landspurg) :
Sur la 1ère montagne jumelle, nous mesurons une vibration puissante de 200 000 unités HLV. Rapport cosmo-tellurisme 3/3 et magnétisme de 100%
Premier culte marquant à 1840 av JC et le second à 501 av JC.
La baguette abeille réagit en plaçant l'aiguille sur +78 qui correspond à Devas.

Sur la grande montagne jumelle située à l'ouest, vibration puissante de 160 000 unités HLV. Vibration couleur vert positif magnétique. Rapport cosmo tellurique de 3/3 et pourcentage de magnétisme 100%.
1er culte marquant daté à 1910 av JC  et le second à 910 av JC.
Les relevés sur les 2 montagnes indiquent des relevés en lien avec l'onde druidique, énergies radioactives et frontière sacrée ainsi qu'un culte solaire.

Les deux groupes de la Fage :


- le premier groupe de menhir de la Fage se confond dans un reboisement et les monolithes sont de taille moyenne (entre 1,50 et 2,50 m).

- Le second groupe de la Fage compte plus d'une vingtaine de menhirs redressés, un dolmen et des tumuli.
Le parking aménagé est implanté très près du point de départ de ce groupe et de son menhir emblématique « la Pierre des Trois Paroisses ». On reconnaît facilement cette belle pierre aux marques taillées dans la roche laissées par des essais de débitage effectués par des carriers.
Elle est inscrite monument historique depuis 1941, en tant qu'élément d'un des groupes de mégalithes des Bondons. Autrefois couchée, elle aurait avoisiné 5,45 m de longueur. Elle a été en partie amputée par les carriers et aujourd'hui, une fois redressée, elle culmine à moins de 3 m de hauteur. Tout autour de cette pierre et en se rapprochant du hameau des Combettes, on rencontre en suivant le sentier de grande randonnée le dolmen de la Fage, quelques menhirs isolés et sur un replat un peu plus bas, le bel ensemble formé par les trois menhirs alignés de Chabusse. Une fois traversée la petite pinède située juste à côté et en suivant le GR, ce sont des menhirs seuls ou par groupes de deux qui attendent les randonneurs et cela jusqu'aux Combettes.
En allant vers l'est à partir de « la Pierre des Trois Paroisses », plusieurs paires de menhirs ont été replantées et cela jusqu'au sommet d'un mamelon.

Groupe de la Baraque de l'air :

Composé d'une vingtaine de menhirs dont la taille moyenne se situe entre 1,7 et 2 m. Ils sont pour leur grande majorité implantés aux sommets de petites croupes situées au sud de la maison dite de la Baraque de l'air. Ces pierres semblent dessiner pour certaines des demi-cercles de petite envergure ou des alignements imparfaits.

Groupe de la Vaissière :

Ce site présente les plus grands menhirs de la Cham des Bondons. Situé au sud des hameaux quasi-abandonnés de la Vaissière et de la Fare, c'est un ensemble numériquement très important composé d'une quarantaine de menhirs très étalé sur le terrain. C'est ce groupe qui a le plus bénéficié des dernières restaurations, ce qui a permis de revoir érigé en majesté de très grands monolithes avoisinant les 5 mètres de hauteur. En se baladant dans ce groupe, on remarque encore près d'une dizaine de pierres couchées, pierres qui devraient être replantées dans les mois ou les années à venir.



Groupe de Colobrières :


Menhir du groupe de Colobrières.
Très proche du groupe de la Vaissière mais séparé par un profond ravin, le groupe de Colobrières est facile à atteindre en une demi-heure de marche. L'intérêt vient surtout du beau menhir de Colobrières haut de près de 4 mètres et planté au sommet d'une croupe. Les autres menhirs alentour sont toujours couchés et de taille inférieure.

La carrière de menhirs de Fontpadelle :

Située au-dessus du petit hameau de Fontpadelle, cette carrière a été reconnue voilà plus de 60 ans par le docteur Charles Morel. Une fois sur le site, on remarque au moins cinq belles dalles de granit en position inclinée et prêtes à être descendues vers la Cham des Bondons. Le dénivelé est assez important tout comme la distance entre ce centre d'extraction (entre 800 et 1 200 m). On notera sur ce site la présence d'un grand bloc de granit dont il manque un grand morceau à la silhouette caractéristique. En prenant les mesures et la forme du morceau disparu, on se rend ensuite compte que cette pierre a été dressée à l'entrée du hameau de la Vaissière. Une autre carrière de menhirs de taille nettement moins importante a été découverte plus au sud et est située au lieu-dit Pranleri.

divers sources web, dont wikipédia.

_________________

Puisse cette lumière t'éclairer
dans les endroits les plus sombres Invité!

Toute demande d'aide sera obligatoirement traitée sur le forum.

 Règlement du forum - Contact - Problème d'accès - Liberté de croyance
Revenir en haut Aller en bas
http://spiritisme.e-monsite.com/
 
Cham des Bondons [Lozère]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La malédiction de Cham.
» Les origines de l'humanité Sem Cham et Japhet 3 fils de Noah
» Les origines de l'humanité Sem Cham et Japhet 3 fils de Noah
» Le collège en CHAM / CHAD
» Gorges du Tarn et de la Jonte, Causses de Lozère et Parc national des Cévennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myst Spiritisme  :: CHAKRAS, ENERGIES SUBTILES et AURA :: TRAVAIL SUR LES ENERGIES :: LES HAUTS LIEUX VIBRATOIRES-
Sauter vers: