Myst-Spiritisme
Bienvenue sur le forum de Myst Spiritisme

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté en vous inscrivant (votre présentation sera alors obligatoire sur le forum pour pouvoir participer).

Au plaisir d'échanger avec vous
Administrateurs

Myst-Spiritisme

Forum ésotérique sur les esprits, l'astral, les médiums, le spiritisme, les anges gardiens, les énergies, les chakras, le magnétisme et les guérisseurs. Aide gratuite
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

  les dolmens de minerve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Angel
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 727
Age : 44

MessageSujet: les dolmens de minerve   Dim 4 Sep - 15:23

Les sépultures du passé

OU SE TROUVENT-ILS ?


Agrandir cette image

Le dolmen de Minerve (Hérault), France, Haut-lieu d'énergie. En cet ancien lieu mégalithique les gens du pays ont aperçu des lumières insolites dans le ciel

Vous apprendrez avec stupeur que plus de 1500 dolmens et 600 menhirs parsèment le Languedoc-Roussillon !!!
A savoir également que le seul département de l’Hérault compte 171 dolmens derrière l’Aveyron (435), le Morbihan (305), le Lot (284) et l’Ardèche (241). De quoi visiter dans cette région de paysages sauvages peuplés de buis et de chênes verts, balayée par les vents, qui sent bon le parfum frais du thym en fleur et les genêts jaunes d’or en mai. Vous comprendrez alors pourquoi on a souvent attribué ces étranges constructions aux fées ou aux géants, la végétation tout comme les sites s’y prêtent déjà. Pas de doute, vous êtes ici sur une terre « magique ». 
Bien sûr, vous adorerez Minerve, village médiéval blotti dans des contreforts montagneux comme dans un écrin, et qui signifie, en occitan, « Le pays de Pierres », et encore plus, les deux dolmens qui se situent sur son causse. Avec un peu de chance, il vous sera donné de visiter les 13 autres dolmens du coin, logés sur une propriété privée, au bord d’une falaise, tous différents les uns des autres, des dolmens érigés par les peuples pasteurs semi-nomades vivant en petits groupes familiaux contemporains des peuples agriculteurs de la plaine, il y a 2 800 à 1 500 ans avant JC.
Ensuite, à une dizaine de kms de là, entre Cesseras et Siran, sur la commune de Pépieux et dans la plaine, vous découvrirez le dolmen des Fades, témoin d’une civilisation agricole déjà fortement structurée. Sur son tumulus, abrité par une forêt de pins dans lequel le vent se plait à fredonner des symphonies, c’est un lieu de paix et de repos pour une nécropole des temps passés. 

QU’Y VOIT-ON ?

Un dolmen est un ensemble de grandes pierres dressées supportant une dalle en forme de table. Le saviez-vous ? Autour du dolmen étaient généralement accumulées des pierres de plus petite dimension, de façon à former un monticule à base circulaire qui le recouvrait complètement. Parfois, la base de ce monticule était entourée d’un cercle de pierres plantées (cromlech). Parfois, on suppose que les toits étaient faits de rondins de bois, ce qui expliquerait que certains dolmens sont sans couverture. Il s’agit de sépultures qui ont servi chacune plusieurs fois, les dents et les ossements retrouvés révèlent une crémation souvent semi-partielle. On y faisait la place pour un nouvel occupant en poussant les restes des précédents pas très délicatement et en procédant à l’allumage d’un foyer dans des buts de purification très probablement. Du reste, rien ne permet d’affirmer qu’il s’agissait là de crémations religieuses ou de préoccupations sanitaires ou bien les deux peutêtre... A notre grand regret, de nombreux dolmens sont aujourd’hui, par la main de l’homme ou par le travail du temps, dans un état de dégradation important. Il faut avoir beaucoup d’imagination en réserve pour les « voir » tels qu’ils ont pu être à leurs tous débuts… Cependant, ils n’ont rien perdu de leur charme, de leur mystère et de leur beauté ancestrale.

On y a trouvé des dents, des ossements éparpillés, des objets funéraires, des pollens de fleurs, des silex, des perles de diverses matières (coquillage, pierres dures, en cuivre parfois, malachite ou ambre), des épingles de bronze, des fragments de poteries… du petit mobilier en général mais pas du moindre puisque celui-ci nous offre quelques indices nous aidant ainsi à remonter le temps jusqu’à nos ancêtres du Néolithique et à découvrir leurs coutumes d’inhumation…

Leur architecture est variée : du caisson simple aux dolmens en « ruche », en passant par les dolmens à antichambre, ceux à allée couverte, ceux à couloir large ou étroit… Les tumulus sur lesquels ils se perchent peuvent être tantôt allongés s’ils entourent un dolmen dans une une vallée ouverte, tantôt ronds s’ils entourent un dolmen simple.

Les deux dolmens de Minerve à quelques kms du village dominent la vallée et les plaines qui s’étendent sur le département de l’Aude. Ils sont face à un paysage empreint d’une grande sérénité, s’étalant à l’infini jusqu’aux contreforts des Pyrénées. Le premier est composé de 3 orthostates (dalles verticales d’une seule pièce) et d’une dalle de couverture. Il possède une allée bordée de chevêtres (dalles d’extrémité ou d’entrée). D’une taille moyenne très respectable, c’est un très joli spécimen de dolmen simple en relativement bon état de conservation. Le second, un peu plus haut sur le sentier, plus petit mais dans le même style ne possède pas d’allée.

Les 13 autres dolmens constituent une ballade inoubliable, un merveilleux jeu de piste à travers la garrigue. Ils sont petits, encerclés par une végétation fournie qui défend jalousement leurs secrets. Ils forment comme une boucle autour d’une falaise, une farandole de dolmens en quelque sorte… Ils sont de modèle simple, à entrée latérale ou en caisson mais plusieurs ont un petit couloir d’accès souvent ruiné. Le plus célèbre présente une esquisse d’allée; le plus étrange, au bord de la falaise, utilise une diaclase naturelle de la roche et forme une longue allée dont malheureusement le toit manque aujourd’hui. Les orientations de ces dolmens semblent aléatoires d’après un relevé à vérifier, mais s’inscrivent tout de même sur le cadran SE-SO. A noter que sous la paroi rocheuse, en surplomb, se trouvent des abris naturels sous roche qui ont permis d’accueillir les peuples nomades qui élevaient principalement le mouton dans cet endroit, le temps de leur passage dans la région. 

Le dolmen de las Fados (ou Fades ou Fadas… ) sur le coteau des fées « Moural de las Fadas », est un dolmen très grand en comparaison de ceux de Minerve. Il a été restauré. C’est la plus grande tombe dolménique du Midi de la France. Il date de la fin du Néolithique, dans une période de transition entre le 3ème et le 4ème millénaire avant notre ère. On y a retrouvé entre autres, un poignard à rivets de cuivre et on pense naturellement qu’un personnage important y fut exhumé. Sa dalle de couverture est unique, placée sur l’antichambre. Ses dimensions sont de 6,70m sur 2,80 m de large. Son poids est de 20 tonnes !!! Le dolmen mesure 24 m de long en totalité. Il est doté d’un couloir de 11,40m sur 2,10 m élevé en dalles plantées et en murettes de pierre sèche, d’une antichambre couverte par la dalle supérieure et d’une cella (loge) terminale. 
En apprenant que la dalle de couverture fut acheminée sur plus de 3 kms, on imagine aisément qu’il a fallu la force de plusieurs hommes pour ériger un tel monument. Il s’agit ici d’une communauté d’agriculteurs relativement importante, plus importante en tous les cas que celles des peuples-nomades vivant en petits groupes dans les garrigues des montagnes et dont les constructions sont de tailles beaucoup plus petites

source fichier pdf

voir aussi : dolmen de minerve photos

_________________


Revenir en haut Aller en bas
 
les dolmens de minerve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les dolmens de minerve
» Minerve
» 27 janvier 1968-La Minerve
» destin hors du commun des 2 frères Mailly de Châteaurenard.
» Collège Pons de Perpignan : une enseignante agressée par un élève de 12 ans.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myst-Spiritisme  :: CHAKRAS, ENERGIES SUBTILES et AURA :: TRAVAIL SUR LES ENERGIES :: LES HAUTS LIEUX VIBRATOIRES-
Sauter vers: